Patients et professionnels de santé

Pharmacovigilance – Effets Secondaires

Tous les médicaments présentent des bénéfices et des risques potentiels. Il est de la responsabilité d’Onxeo d’identifier, d’évaluer et de réduire  les risques pour la sécurité des patients, afin de garantir que le bénéfice global de ses médicaments est supérieur aux risques potentiels et ce, durant tout leur cycle de vie.

La Pharmacovigilance d’Onxeo assure la surveillance en continu des effets indésirables des médicaments. Elle surveille les situations à risques telles que les mésusages, les abus, les surdosages, les erreurs médicamenteuses et l’utilisation au cours de la grossesse ou de l’allaitement.

Le Département de Pharmacovigilance d’Onxeo  travaille en étroite collaboration avec les professionnels de santé, les autorités de santé compétentes, les Agences de santé nationales telles que

  • l’ANSM
  • l’Agence Européenne du Médicament (EMA)
  • l’Agence Américaine du Médicament (Food and Drug Administration)

et la communauté des patients, afin de prévenir et de réduire les risques pour la sécurité des patients et d’optimiser le rapport bénéfice/risque de ses médicaments.
Le Département de Pharmacovigilance a également pour mission d’informer les médecins et les patients sur les risques potentiels associés à un médicament.

Afin de remplir ses missions, Onxeo a besoin de recueillir toutes les informations disponibles sur ses médicaments.
Pour signaler un cas de pharmacovigilance, vous pouvez nous joindre :

A l’adresse électronique (email) :

pharmacovigilance@onxeo.com

Par courrier :

Onxeo
Département Pharmacovigilance
49, boulevard du Général Martial Valin
75015 Paris – France

Par téléphone 24h/24 :

+ 33 (0)1 45 58 76 00


Les professionnels de santé doivent déclarer immédiatement tout effet indésirable suspecté d’être dû à un médicament dont ils ont connaissance

à leur Centre Régional de Pharmacovigilance

ou à l’ANSM

ou à l’entreprise du médicament qui exploite ce dernier


Les patients et les associations agréées de patients peuvent signaler tout effet indésirable suspecté d’être du à un médicament,

à leur Centre Régional de Pharmacovigilance

ou à l’ANSM